François Lavallée

Dans un univers qui se situerait à la frontière de celui du Mister Jack de Tim Burton et du Baron de Münchausen de Terry Gilliam, François Lavallée livre un hommage tout personnel au Québec et à sa mémoire collective à travers des histoires dans lesquelles pointe une douce folie empreinte d’une poésie drôle et émouvante. La voix rocailleuse du conteur et son sens du mot juste créent des images qui se déroulent sous nos yeux comme un film sur écran géant.

À voir sur :

Merveilles et enchantements le 17 octobre

Le Marathon du conte le 25 octobre

Marathon 2013