André Lemelin

André Lemelin raconte depuis le milieu des années 1990 où il a tour à tour exploré les contes urbains et merveilleux, pour finalement approfondir la manière traditionnelle de conter : il brode ses histoires sur des canevas en relation avec l’auditoire, improvise au besoin et choisit ses contes selon les gens présents et l’environnement dans lequel il évolue. En marge de sa pratique de conteur professionnel, il explore la forme et questionne l’esthétique de la narration orale au moyen de procédés narratifs, de différentes technologies et de la multidisciplinarité afin de porter sa pratique vers un art de la contemporanéité.