Chloé Sainte-Marie

Dans les années 80, Chloé Sainte-Marie est révélée comme actrice par le cinéaste Gilles Carle. Elle enregistrera une trilogie d’albums sur lesquels elle chante les poètes québécois : Je pleure, tu pleures (1999 – six nominations au gala de l’Adisq) ; Je marche à toi (Félix, Album de l’année / Folk contemporain en 2003) ; et Parle-moi, consacré à la poésie de Gaston Miron (2005). Suit en 2009 un album en langue innue, Nitshisseniten e Eshissenitamin (Je sais que tu sais), en hommage à Philippe McKenzie, fondateur du mouvement folk innu, le premier à chanter dans sa langue maternelle. Avec l’aide de la poète Joséphine Bacon, Chloé Sainte-Marie se consacre à l’apprentissage du parler innu et fait de ce projet un spectacle mis en scène par Brigitte Haentjens. L’année 2014 marque la parution de À la croisée des silences, album d’une grande beauté où la poésie québécoise est magnifiée et mise en chansons.