Les oiseaux d’été

Les oiseaux d’été

Un atanukan, mythe innu

Dans ce temps-là, c’était l’hiver, tout le temps l’hiver. Dans cet hiver sans fin, il y a une famille dont l’enfant refuse d’être consolé à moins de pouvoir chasser les oiseaux d’été. Par amour pour cet enfant, un groupe insolite d’animaux part voler les étés, qui sont gardés précieusement dans un sac au fond de la loge des animaux d’été. Arriveront-ils, par la ruse et la négociation, à trouver un compromis qui permettra l’équilibre entre l’été et l’hiver ?

Un conte ancien et pourtant férocement contemporain qui nous rappelle la nature cyclique de la vie et l’importance de respecter l’équilibre fragile d’un cosmos dont nous faisons partie.

Bande-annonce du conte

La conteuse : Joséphine Bacon

Joséphine Bacon est une poète innue originaire de Pessamit. Réalisatrice et parolière, elle est considérée comme une auteure phare du Québec. Elle a travaillé comme traductrice-interprète auprès des Anciens, ceux et celles qui détiennent le savoir traditionnel. Avec sagesse, elle a appris à écouter leur parole. Joséphine Bacon dit souvent d’elle-même qu’elle n’est pas poète, mais que dans son cœur nomade et généreux, elle parle un langage rempli de poésie où résonne l’écho de ces aînés qui ont jalonné sa vie.

Le parrain : Gilles Bibeau

Gilles Bibeau est un anthropologue médical et professeur émérite à l’Université de Montréal. Il décrypte les grands enjeux qui traversent les sociétés contemporaines et poursuit une réflexion de fond sur ce qui constitue l’humain, en mettant en évidence la richesse qu’engendre la diversité et en dénonçant les tentatives d’uniformisation destructrices du potentiel de créativité des sociétés humaines. Ce qui l’intéresse, c’est de donner un sens aux similitudes et aux différences que lui révèle l’étude comparative des sociétés humaines, et de mieux saisir l’être humain dans ce qui fait son unité.

X